chez- soleil-d-orient

AMITIE, ENTR'AIDE, Fibromyalgiques et S.F.C., des rubriques telles le BOUDDHISME, LE FENG SHUI, MIEUX et BIEN-ETRE et des sous rubriques telles La Phytothérapie,le Reiki, la Santé et la Beauté au naturel, et bien d'autres
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les bases de l’aromathérapie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SOLEILDORIENT
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3145
Age : 61
Localisation : GARD FRANCE
Emploi/loisirs : NET BOUDDHISME LECTURE
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Les bases de l’aromathérapie   Ven 20 Fév - 23:08

Les bases de l’aromathérapie


Aromathérapie
L’aromathérapie consiste à soigner à partir d’essences de plantes aromatiques. Les égyptiens l’utilisaient déjà en incorporant les plantes aromatiques dans des baumes et des huiles de massage. Plus tard, grâce à la découverte de l’alambic et de la distillation par les arabes, il a été possible d’extraire l’huile essentielle des plantes. Et ce serait à la suite de croisades que les techniques de distillation auraient été rapportées en Occident.
Le terme aromathérapie vient du chimiste français René-Maurice Gattefossé (1881-1950). Ce dernier, suite à un accident de laboratoire, a découvert les propriétés antiseptiques et cicatrisantes de l’huile essentielle de lavande. Fortement brûlé à la main, il a plongé ses mains, sous le coup de la douleur, dans un récipient contenant de l’huile essentielle de lavande. Surpris par la rapidité de sa guérison, il se mit à étudier cette huile essentielle et par la suite ses recherches s’étendirent à bien d’autres.
Une huile essentielle est une sécrétion naturelle élaborée par le végétal et contenue dans les cellules de la plantes, de l’herbe, de la fleur, du fruit, du bois ou de l’épice. Contrairement aux huiles végétales obtenues avec des pressoirs (huile de maïs, de tournesol, d’amende douce,…), elle ne contient pas de corps gras et est le résultat d’un mélange de corps variés ; des terpènes (hydrates de carbone non aromatiques pour 95%) et des composés oxygénés (alcools, aldéhydes, cétones) aromatiques.



l existe différentes techniques pour extraire l’huile essentielle :
la distillation à la vapeur d’eau est le procédé le plus courant. Trois cuves sont reliées entre elles par de minces tubes, la première cuve, contenant de l’eau, est chauffée et la vapeur passe dans la cuve contenant les plantes. La vapeur circule à travers les plantes et se charge des principes actifs. Elle s’échappe ensuite par un long tuyau fin en forme de serpentin qui baigne dans un récipient d’eau froide. La vapeur se condense alors en gouttelettes et arrive dans la troisième cuve : l’essencier. Dans ce récipient, les huiles essentielles, plus légères que l’eau, peuvent être récupérées en surface.


1 foyer, 2 chaudière,3 plantes aromathiques, 4 purge, 5 vapeur chargée d'huile essentielle,
6 serpentin, 7-8 cuve d'eau froide, [/size][/size][size=9][size=9]9 essencier
l’expression mécanique à froid est utilisée pour prélever les huiles essentielles des zestes d’agrumes. Ceux-ci sont pressés et le jus récolté.
l’enfleurage, méthode peu utilisée, consiste à placer les fleurs sur un corps gras purifié et de laisser les arômes y pénétrer. Une fois l’arôme des fleurs absorbé, elles sont remplacées par des fleurs fraîches jusqu’à saturation du corps gras. Celui-ci est ensuite nettoyé et mélangé à de l’alcool. Au bout de 24 heures, le corps gras et les huiles essentielles sont séparés.
Quelle que soit la technique utilisée, la quantité d’huile essentielle extraite est très faible (plusieurs tonnes peuvent être nécessaires pour obtenir 1 litre d’huile essentielle), ceci explique le coût élevé de ces produits.
Pour un usage thérapeutique, seules les essences pures et naturelles conviennent. Elles possèdent en effet des propriétés moléculaires spécifiques impossible à recréer en laboratoire. Il est également important de connaître la race chimique (chemotype) exacte de la plante qui implique des propriétés et des toxicités spécifiques. On ne s’improvise donc pas aromathérapeute et qu’il est très important de se montrer prudent en cas d’auto-médication. Il est également impératif de ne jamais laisser des huiles essentielles à la portée des enfants afin d’éviter toute intoxication, brûlure ou autre. Leur utilisation est déconseillée pour les nourrissons, les femmes enceintes et les épileptiques.


Les huiles essentielles peuvent être soit appliquées sur la peau (diluées dans la plupart des cas dans de l’huile végétale, l’eau du bain,…), soit inhalées (via un diffuseur). Il est très souvent déconseillé de les prendre par voie interne. Les huiles essentielles ont un pouvoir de pénétration extraordinaire et quelques gouttes suffisent pour obtenir un effet. En appliquant l’huile essentielle sur la peau, il suffit de quelques heures pour en trouver des traces dans l’urine. Entre temps, les principes actifs de la plante auront pénétré les tissus par voie sanguine cernant les germes microbiens.

Les propriétés offertes par les huiles essentielles sont nombreuses :

- analgésiques : Menthe poivrée
- antalgiques : Camomille noble, lavande vraie

tonifiantes : Menthe poivrée, Niaouli
calmantes : Camomille noble, Orange douce
anti-inflammatoires : Citronnelle de Java, Géranium rosat CV Egypte
cicatrisantes : Lavande vrai, Romarin verbénone


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://chezsoleildorient.0forum.biz
 
Les bases de l’aromathérapie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aromathérapie énergétique de Lydia Bosson, Guénolée Dietz
» Le guide de l'aromathérapie pour toute la famille: attention danger!!
» Aromathérapie pour Animaux
» Qu'est-ce que l'aromathérapie ?
» Vie quotidienne- Aromathérapie : Eucalyptus radiata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chez- soleil-d-orient :: MIEUX et BIEN ETRE :: Aromathérapie-
Sauter vers: